Si vous fréquentez le blog depuis un certain temps, vous avez pu noter que je suis une fan de Thalasso. J’en parle régulièrement et j’essaye d’y aller autant que je le peux.

D’ailleurs, lorsque je pars par mes propres moyens, je me limite surtout à des weekends prolongés car, si la Thalasso a un coût plus abordable qu’on ne le croit, j’ai surtout pris goût aux séjours « grand luxe » ;-)
Et depuis deux ans, je dois bien dire que je privilégie les séjours de ski à ceux en thalasso. Or, si j’adore la montagne et la thalasso, je n’ai pas un assez gros budget vacances pour pouvoir m’offrir les deux la même année :-P
J’avais d’ailleurs déjà parlé de cette dualité budgétaire auparavant : pour une semaine de thalasso luxueuse (pension complète + chambre 4 étoiles) il faut compter le même budget que pour une semaine de ski avec pension, matériel et forfait.
Du coup… j’ai fais un choix.

Sauf  que…
On m’a prouvé dernièrement que les thalasso à petit budget gagnent aussi à être connues ;-)

ma thalasso a thalacap

En novembre dernier j’ai été invitée par une thalasso dont je n’avais encore jamais entendu parler, alors qu’elle est pourtant présente au  salon des thermalies (et que j’y vais chaque année pour repérer les bons plans et remises spéciales :-°)
Il s’agit de centre de Thalasso Talacap de l’ile de Ré, un centre qui a été racheté dernièrement et qui propose des tarifs bien inférieurs à ceux que je connais habituellement puisqu’il s’agit d’un centre 3 étoiles (et non 4 ou 5 comme les centres les plus connus).

thalasso ile de ré thalacap

J’y suis allée, ainsi que d’autres blogueuses, pour découvrir l’établissement.

Et je dois vous avouer que j’étais assez curieuse car les critiques que j’ai pu trouver sur internet n’étaient pas… des plus obligeantes :/
Je me demandais ainsi ce que pouvait valoir le centre après le rachat.
Et ça tombait bien, car ce sont directement les personnes impliquées dans le rachat qui nous ont reçues, et c’est sans doute le voyage presse en thalasso qui m’aura le plus surpris dans tout ce que j’ai pu faire… grâce à eux !

 

Ce que j’ai pensé du centre 

A première vue, je dois bien dire que les lieux ne m’ont ni déplu, ni particulièrement plu.
J’avais déjà eu l’occasion de visiter l’île de Ré, et j’ai été très surprise de voir que le centre n’avait pas de vue sur mer. De la même manière j’ai été particulièrement surprise par la décoration des chambres qui fleure bon la déco des années 80… et me rappelait bizarrement les chambres de chalet de ski des grands complexes touristiques :p

Pourtant, passé ces deux premières surprises, j’ai commencé à me familiariser avec le centre et j’ai vite oublié l’absence du bord de mer en traînant sur la terrasse (dont le calme et le soleil m’ont fait oublier qu’on était en novembre !)
Ensuite, j’ai pu m’essayer aux soins.
Et là…  j’ai définitivement oublié mes doutes.

thalasso ile de ré thalacap - terasse du restaurant

Car si on le centre n’est pas luxueux (ce qui est amplement compensé par les prix très raisonnables), on ne peut absolument rien dire contre les soins qui sont largement, et j’insiste, à la hauteur des centres les plus hypes que j’ai pu faire avant !
Sans mentir : leur protocole de douche à jet (ou de massage sous affusion) est sans doute le meilleur que j’ai pu tester ces 3 dernières années
et quand on connait la douche à jet, croyez moi, ce soin est un véritable indicateur de qualité d’un centre :p 

tu les sens mes mineraux

Pour les soins j’ai donc choisi le grand classique que j’aime bien suivre quand je vais en weekend thalasso :
– Commencer par un bain aromatique (pour bien me « ramollir » et me « mettre dans le bain » :p
– Poursuivre par un gommage (pour faire peau neuve, de préférence après un passage au hammam)
– Ensuite massage : sous affusion (pour me détendre et profiter des vertus de l’eau de mer)
– On poursuit par un soin aux algues (pour gorger la peau de minéraux)
– et on termine par une douche au jet (pour relancer la circulation et le stimuler le système lymphatique).

Autant vous dire qu’avec ces 5 soins… vous avez le temps de goûter à tous les bénéfices de la thalasso, et d’éprouver aussi la technicité des équipes d’hydrothérapie et du Spa.

Lire la suite »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments Pas de commentaire »

Lors de la devinette beauté où je vous présentais les vernis à ongle à usage unique, l’une d’entre vous a pensé que ce format était un « échantillon » de vernis à ongles. L’idée m’a tout d’abord surprise… puis m’a beaucoup fait réfléchir à la question : pourquoi n’y a t il pas d’échantillon de vernis à ongles ?

C’est vrai ça… regardez dans la taille des présentoirs qu’on trouve dans tous les points de vente, et regardez ensuite tous les vernis qui traînent chez vous !
Avec le marché que cela suggère, il doit quand même y avoir moyen de pouvoir tester avant d’acheter.
Je sais bien qu’on peut toujours faire un ongle ou deux dans le rayon et voir ce que cela vaut en terme de couleur, mais ce qui m’intéresse c’est aussi la tenue.

Et c’est là que m’est venue la réponse (comme une grande me diriez vous)…
Car si les marques s’amusaient à nous offrir l’équivalent d’une manucure complète… nous n’achèterions alors jamais le flacon !

Pourquoi suis je aussi cynique sur ce point ?

Parce que je suis persuadée que nous sommes nombreuses à n’utiliser qu’une ou deux fois un flacon de vernis.
Non ?

 

Personnellement je craque souvent sur des couleurs et achète des vernis sur un coup de tête.
Après quoi, je vais utiliser cette teinte une ou deux fois…
Les vernis sont d’ailleurs les produits de beauté que je revends le plus car je les accumule de façon névrotique ^^

Il n’y a qu’une dizaine de vernis que je réutilise régulièrement… mais je n’ai encore jamais vidé un flacon de plus de sa moitié !

 

D’où mon idée qu’une marque ne pourrait sûrement pas s’amuser à proposer des échantillons (gratuits ou peu chers) car il vaut mieux, pour eux, nous faire fantasmer sur une couleur pour nous faire acheter le flacon ;-)

vernis fever

Mais peut être me trompe-je ?

Alors je vous propose de témoigner, et de répondre à ce sondage express :

Avez vous déjà :

View Results

Loading ... Loading ...

Je compte sur vous ;-)

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments 23 commentaires »

Tiens, ça faisait longtemps que je n’avais pas couiné d’envie devant un produit de beauté. Non ?
Et bien la tradition n’est pas éteinte… puisqu’il faut absolument que je vous parle de la collection « French Innocence » de Lancôme !

Une collection printemps 2015 tout en tendresse et en couleurs faciles à vivre.
Du pastel, du nacré, mais aussi de la profondeur et des teintes pleines de lumière.
De quoi nous remettre du baume sur le cœur et regarder vers le printemps avec envie !

D’ailleurs, si la collection me plaît autant, c’est en grande partie pour sa palette ô combien attrayante :

LANCÔME_-_FRENCH_INNOCENCE_-STILL_LIFE_1_My French Palette – Lancome – 60€

On y trouve 6 teintes très neutres et 3 teintes « cachées » (je vous en parle plus loin) qui permettent d’appuyer son makeup d’un simple coup de pinceau, en apportant de la profondeur et des couleurs plus assumées.

palette

 

Mais d’un autre coté, la collection héberge aussi un set de vernis #roucoulement,
et un trio de maquillages pour les lèvres qui ne devraient pas décevoir les afficionadas de Lancôme !

LANCÔME_-_FRENCH_INNOCENCE_-STILL_LIFE_4_

Lire la suite »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments 9 commentaires »

Ça fait toujours rire quand j’en parle, mais je suis quelqu’un qui n’aime pas transpirer.  Mais alors… pas du tout !
Pourtant, depuis mon retour d’Inde cet été, je me suis remise au sport suite à un immmmmeeeennnnnse besoin de me défouler.
J’avais déjà commencé à marcher plus sérieusement ce printemps, mais je ne sais pas ce qui s’est passé à mon retour de vacances… j’ai eu comme une envie maladive de passer la seconde.
Et comme je suis quelqu’un qui marche au défi, j’ai choisi de me motiver (et de marquer les choses) en me lançant un défi un peu fou : participer à une course avec pour objectif de la finir.

Et les choses n’ont pas traîné ^^
Je suis rentrée en France le 7 septembre et me suis inscrite trois jours plus tard pour une course de 10 km… pour le 20 septembre suivant.
Autant vous dire que c’était vraiment sur un coup de tête et que j’avais moins de quinze jours pour m’y préparer aussi sereinement que possible.

Mlle Gima se met à la course avec Asic

Comment ai-je fait ?
D’abord en consultant des copains coureurs pour ne pas faire non plus n’importe quoi.
Ensuite en m’équipant ; avec une bonne paire de baskets, et surtout un programme audio entrainement pour me coacher et progresser rapidement.
Enfin en me préparant physiquement (et un peu mentalement ;) )

equipement de sportEquipement au complet : corsaire avec maintien musculaire, tee-shirt en coton petit bateau, iphone et écouteur.
Et surtout… une bonne paire de running !
Ici des New Balance W890BK4, un très bon modèle pour débuter à petit prix (et en se faisant plaisir sur le look)

 

Et pour la course en elle même ?
Franchement, je me suis surprise moi même avec cette histoire !
Comme je n’ai pas pu faire de courses classiques, j’ai choisi une course avec un concept funky pour essayer d’allier l’effort sportif et expérience fun. Et sincèrement, je n’aurais pas pu mieux trouver que la Noctambule ! Pourtant, il s’agissait de 10 kilomètres !
Mais 10 kilomètres en pleine ville, de nuit, avec des colliers qui brillent dans le noir, un départ ambiance boite de nuit et des passages « expériences » dans les fumigènes, sous les confettis etc…

Et je peux vous dire que l’effet fun a beaucoup aidé à la motivation (et à ne pas angoisser au départ ^^).
D’ailleurs je la referai avec un très grand plaisir en 2015 !

Plus d’information sur La Noctambule :
 http://www.facebook.com/10kmLaNoctambule

la noctambule

 

Et alors ?

Au total, entre mon retour en France et la course (soit 13 jours), j’aurais couru pour m’entraîner 5 fois. A chaque fois j’ai choisi des petits parcours (< 8 km) où j’alternais la marche et la course.

Pour m’aider, j’avais téléchargé un entrainement audio Jiwok, et ça m’a rapidement aidé à trouver un rythme me permettant d’avancer efficacement et sans trop me flinguer.
Je ne dis pas que je pouvais courir longtemps, mais que je pouvais couvrir 6 km dans un temps acceptable et sans revenir percluse de douleurs.

En parallèle, et sur les conseils d’une attachée de presse, j’ai utilisé un slendertone après mes séances d’efforts pour détendre mes muscles mais aussi faire du renforcement musculaire.
Et depuis je suis absolument fan de l’engin ! C’est un peu bizarre au début mais ça me détend vraiment et on sent vite la différence entre les séances avec et les séances sans !

Slendertone le coach sportif a la maison

 

Et puis il y a eu la course…
Et là, nouvelle surprise : le fait de courir avec les autres a créé un sacré coup de booster lors de l’effort !
J’ai eu quelques soucis à trouver un rythme et à gérer l’effort dans la longueur, mais pour moi qui n’avait jamais couru en groupe, cela m’a aussi permis de voir comment les autres géraient un effort continu (et m’a aussi montré que je courais plus vite que je ne le pensais.)

Et n’allez pas croire que j’ai « couru » 10 km ! #labonneblague
Là encore, je n’ai fait que du fractionné, en étalant mes efforts entre course et marche.
D’ailleurs, grisée par le départ, j’ai couru non stop les 3 premiers km et je ne faisais pas ma fiérote arrivée au 5e km…

Mais voilà, j’ai bel et bien fini la course, et avec un score plus qu’honorable pour une débutante #fiertitude

 

Et depuis ?

Je ne vous mentirais pas en vous disant que depuis je suis 100% réconciliée avec le sports car CE N’EST PAS VRAI ! :P
Aujourd’hui j’aime aller courir et me dépenser mais je préfère vraiment la marche rapide à la course…

Pourtant, je continue à faire des efforts fractionnés car ça fait un bien FOU !

Rien de tel qu’un petit run et un effort au grand air pour se sentir mieux dans sa tête ensuite.
Et ce malgré le temps de plus en plus pourri…

D’autre part je suis complètement accro à mon application de coaching sportif ;-)
J’adore finir une séance de sport et regarder la distance parcourue, la vitesse moyenne, le nombre de calorie brûlées, etc…
J’ose même admettre que la lecture de ces statistiques représente une bonne part de ma motivation à l’effort :-°
(merci runstatic)

15 bornes et plein de couleurs en tête !

Une photo publiée par Mlle Gima (@mllegima) le

 

Donc voilà, depuis le mois de septembre je fais 2 à 5 sorties par mois (et je peux vous dire qu’en novembre/décembre j’ai beaucoup réduit mes sorties, car le temps n’aide pas franchement à se motiver.)
D’ailleurs, j’ai pris l’habitude de revenir du boulot à pied (9 kilomètre quand même) quand je n’ai pas eu le temps de courir le weekend.
C’est un parcours que je fais une fois par semaine et que j’accélère au fur et à mesure. Je suis ainsi passée du 100% marche rapide à 20% de course (et je suis enfin passé sous la barre de l’heure !)

Je n’ai pas de recettes miracle pour vous aider à vous mettre à la course pour vous remettre en forme ou vous aider à perdre du poids. Mais je peux vous garantir qu’en allant au rythme que l’on veut on peut quand même s’y mettre et avoir des résultats.
Pour moi, le secret tient juste à : un coaching audio adapté à son niveau + un équipement qu’on a plaisir à mettre + un coin de verdure qui nous plaît + un défi objectif

Alors à votre tour maintenant !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments 16 commentaires »

* *